Bienvenue,

ce site est consacré à in folio,
mon activité en conservation et restauration de livres.

Vous y trouverez de nombreuses informations : mes coordonnées, les services que je propose,
mon parcours, ou encore quelques-uns des traitements que j’ai réalisés.

Noé Thys.

Noé Thys restauratrice de livres en cours de traitement

 

 

Panel 1

ABOUT

CONTACT

téléphone :
0472 90 40 16

mail :
info@in-folio.be

PARCOURS

Diplômée en histoire de l’art ainsi qu’en conservation | restauration de livres, prompte à travailler en collaboration avec mes collègues, intéressée par la diversité des projets auxquels peut mener ma discipline, j’ai lancé en 2015 mon activité en conservation | restauration.

Pour accéder à mon Curriculum Vitae, cliquez ici :

FORMATION

L’ensemble de mon parcours s’articule autour du livre. Au fur et à mesure de mon parcours, j’en ai développé différents aspects. N’hésitez pas à cliquer sur les trois sections ci-dessous pour développer les panneaux.

Histoire de l'art

Tout d’abord, j’ai orienté mon cursus en histoire de l’art (ULB) vers le manuscrit médiéval en étudiant pour mon mémoire les illustrations de la « Bible de Lobbes » (1084). Ce manuscrit faisait justement l’objet d’un large programme de recherche auquel j’ai participé. Ce programme a débouché sur une journée d’étude, la publication d’actes ainsi que celle d’un catalogue.
Conservation | restauration de livres

Du livre comme produit « artistique » d’une époque, mon parcours a bifurqué ensuite vers le livre comme objet matériel (technologie et dégradations). J’ai en effet entamé un second cycle d’études à La Cambre, en conservation | restauration de livres. L’approche du livre que j’en ai retirée est totalement différente et tout à fait complémentaire à celle véhiculée en histoire de l’art.
Bibliothéconomie

En même temps que mon cursus à La Cambre, j’ai travaillé plusieurs années à la Bibliothèque des Sciences Humaines de l’ULB. J’y ai été confrontée au livre comme ressource à mettre à disposition d’utilisateurs, comme « item » dans un catalogue. Cette nouvelle approche du livre a été importante pour moi, au point que je considère ce « job » comme faisant partie intégrante de ma formation.
Pour mon mémoire à la Cambre, j’ai essayé de résoudre cet antagonisme que je vivais entre les approches « restauration » et « bibliothéconomie » du livre. J’ai en effet choisi de travailler sur le système de marquage (étiquettes) en bibliothèques.

EXPÉRIENCE

En quelques années, outre les traitements réalisés pour des clients privés, j’ai développé une relation de partenariat privilégié avec différentes institutions. Ces collaborations à long terme me permettent d’entreprendre de larges chantiers, de diversifier mes activités, d’avoir une vision d’ensemble et sur un assez long terme.
Voici les principales institutions avec lesquelles je travaille.

Bibliothèque Royale (KBR)

J’ai intégré en 2016 l’équipe des restauratrices indépendantes qui travaillent régulièrement pour la KBR. En collaboration avec d’autres personnes de l’équipe, j’y réalise des restaurations sur des fonds prestigieux (comme la bibliothèque des Ducs de Bourgogne) ou spécifiques (comme des herbiers).

Atelier du Livre de Mariemont

Je me charge depuis octobre 2015 du pôle « restauration » de l’Atelier du Livre. J’y donne ainsi l’atelier permanent, où j’enseigne à un petit groupe (privés ou employés dans des bibliothèques documentaires) les bases de la restauration de livres, de façon pratique.
J’y ai également créé en septembre 2018 une formation longue en conservation | restauration, destinée aux personnes qui gèrent un fonds patrimonial.
Pour davantage de détails à propos des formations à Mariemont, cliquez ici.

Maison d'Érasme

Avec l’équipe du Musée, nous avons entamé Laura Debry et moi une campagne de réflexion à propos du fonds du XVIe siècle. Cette campagne mêle conservation et restauration : création de conditionnements spécifiques, traitements, conseil à propos du rangement.

Notre partenariat avec la Maison d’Érasme couvre également d’autres champs, très variés : réalisation d’un fac similé, préparation d’expositions ou encore permanence lors des Erfgoeddagen 2019.

Pour avoir davantage de détails, cliquez ici :

Illustrations :
• illustration de l’en-tête : détail du décor d’une couvrure, décor à plaque, à froid, sur cuir de veau (manuscrit de dévotion, 1565)
• restauration en cours – comblement sur table lumineuse d’une lacune dans un bifeuillet de papier fait main (ouvrage imprimé, Histoire générale des plantes – tome I, Jean des Moulins, 1653)

Panel 2

SERVICES

Conservation préventive, conservation curative et restauration sont des disciplines « sœurs » qui poursuivent un même objectif : transmettre au futur le plus d’objets patrimoniaux possible. Mais elles y travaillent de façon différente. Si certaines des notions théoriques utilisées dans cette section ne vous sont pas familières, cliquez sur le bouton ci-dessous : il vous mènera à une page où elles sont davantage expliquées.

FORMATIONS

Mon parcours m’a sensibilisée au fait que manquaient dans les « milieux du livre » les connaissances permettant de comprendre le livre en tant qu’objet et en tant que matière.
J’ai donc développé des cycles de formation à l’intention des professionnels des bibliothèques et archives. J’ai conçu ces formations de façon à fournir à ces professionnels les connaissances et les gestes qui leur permettront de réagir adéquatement dans différentes situations, de comprendre globalement les phénomènes à l’œuvre dans la matière ou encore de prendre soin des ouvrages sans en hypothéquer la conservation.

RESTAURATION

Spécialisée en conservation | restauration de livres, je restaure les livres en général, sans distinction au niveau de l’époque : manuscrits, documents sur parchemin, incunables, livres imprimés anciens, cartonnages d’éditeur, albums, bandes dessinées, livres brochés etc.

Je ne prends pas seule en charge la restauration de documents graphiques. Ainsi, je considère que cartes, plans, dessins, gravures, média pulvérulents (fusain, pastel, etc.) ou grands formats ne font pas partie de mon domaine de compétence. Pour ce type d’œuvres, je travaille en partenariat avec Laura Debry et | ou Juliette François, toutes deux spécialisées en conservation | restauration de documents graphiques et nous menons volontiers des traitements de façon conjointe.

Je ne réalise de devis qu’en présence des œuvres : des photos ne sont pas suffisantes pour identifier et bien comprendre les dégradations.

Illustrations :
• illustration de l’en-tête : détail d’une miniature avec soulèvements et abrasion de la couche picturale (manuscrit, Vie de saints, ca. 1330)
• zoom sur des livres contaminés par des microfungi
• restauration en cours – suppression d’un ancien renfort provoquant des tensions dans le papier (manuscrit, Recueil de documents liés à la généalogie et l’héraldique, Laurent Leblon, 1600-1650)

Panel 3

IN FOLIO

La locution « in folio » signifie littéralement « dans la feuille ». C’est cette proximité à l’objet qui m’a intéressée dans le choix du nom de mon activité.
Mais « in-folio » est également l’appellation d’un format particulier de livres, où les feuilles ne sont pliées qu’une fois pour obtenir des cahiers (cf. le Glossaire codicologique de Denis Muzerelle).

Illustrations :
• illustration de l’en-tête : restauration en cours – comblement des feuillets du corps d’ouvrage d’un livre rongé par un chien (Gazophylace, 1656)

Panel 4 Placeholder